TEMOIGNAGE

Mère privée de ses enfants: «On m'a pris mon bébé de 10 mois»


 La police ainsi que les services de l'Etat ont retiré la garde des enfants à G

 

tdg 2014 04 22


Qui a raison? Qui a tort? La question, forcément complexe, sera tranchée par la justice. Il n'empêche que G. vit un véritable calvaire. Le 14 avril, sept policiers sont intervenus chez cette mère de famille avec un représentant du Service de protection des mineurs (SPMI).


«C'est terriblement brutal comme méthode», déplorent ses défenseurs, Mes Daniel A. Meyer et Diana Zehnder. Les avocats, qui contestent la décision du Tribunal de protection de l'adulte et de l'enfant (TPAE), ont fait recours jeudi devant la Cour de justice.


Le cas dans cette famille est lourd. Trop lourd pour que les enfants soient élevés dans un climat adéquat, selon le SPMI. Le couple, non marié, se fréquente depuis neuf ans. L'entente est mauvaise. Monsieur boit. Il a l'alcool violent et a d'ailleurs purgé l'an dernier six mois de prison pour avoir frappé sa compagne.


Le SPMI, qui a saisi le TPAE, considère que les enfants sont élevés dans une atmosphère désécurisante. Les juges ont tranché dans ce sens en retirant la garde des enfants à G. Ils octroient aux parents un droit de visite à exercer en fin de semaine. Le bébé est placé en observation aux HUG.


Source: TDG